NOUVEAUTE : Anticipation et science-fiction

Mon thriller (version e-book)

Opération Baucent (Version papier)

Tous mes ouvrages disponibles chez Amazon

Mon témoignage sur l’école en banlieue

Mes romans version papier

Le livre OPERATION BAUCENT Le livre LES FAUX AS Le livre BIENVENUE SUR DELICIOSA

Lire et télécharger un extrait des “Faux As”

Lire et télécharger “Blue Words”

Ebook gratuit “ULLA SUNDSTRÖM”

Bienvenue sur Déliciosa disponible chez Lulu.com

Support independent publishing: Buy this book on Lulu.

Babelio

Mes livres sur Babelio.com

Joueur_1 (Douglas Coupland)

Joueur_1Cinq personnages attendent dans un bar de l’aéroport de Toronto. Karen, 40 ans, mère célibataire venue pour rencontrer Warren, un homme qu’elle a déniché sur Internet. Rick le barman, ancien paysagiste à qui on a volé son camion et son matériel. Luke, pasteur qui a vidé la caisse de sa paroisse et qui se retrouve en cavale. Rachel, belle blonde inadaptée au moindre rapport humain. Et « last but not least », Joueur_1, une voix mystérieuse qui commente et relance une narration poussive.

Ce roman situé dans les premières heures d’un choc pétrolier qui précipite le monde moderne dans un chaos indescriptible (et d’ailleurs pas vraiment décrit vu que l’auteur en reste au huis clos de départ) est difficilement classable. Une sorte de mélange d’anticipation, de psychologie, de philosophie et de sentimental qui donne un brouet assez insipide et quelquefois bien ennuyeux. Une fois les personnages campés, le lecteur attend que l’histoire démarre et il restera sur sa faim jusqu’au bout. De ci de là, il aura droit à quelques coups de feu et autres catastrophes dans le lointain alors qu’il ne se passe pas grand chose dans le bar. Chaque personnage se raconte tour à tour ce qui permet à l’auteur de longues digressions philosophico-psychologico-sociologico-mathématiques (importance de la centième décimale de Pi, par exemple) qui n’apportent pas grand chose à ce roman, véritable fourre-tout barré et bâclé, terminé par un glossaire intitulé « Légende de l’avenir » rempli de définitions fumeuses pour des expressions loufoques telles que «Amnésie trigénérationnelle », « anthropozooku », « Aphasie métaphorique », « Brouillage zoosomnique » ou « Euphorie de la séquence aléatoire » . Comme quoi un bon style, un bon contexte et de bons personnages ne donnent pas forcément un bon roman. On peut éviter.

2/5

Répondre

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>