Pourquoi la mer est-elle salée et pas douce ?

redaction 30 novembre 2017 0

la merCette question semble anodine, mais elle a tous son sens. La salinité des mers s’expliquent par des millions de tonnes de sel qui y sont dissous naturellement dans l’eau. Seulement faut-il savoir pourquoi ce phénomène naturel ?

La formation de la terre

La quantité énorme de sel dans l’eau de mer s’explique dès le commencement de la formation de terre. Il y a 4 milliards d’années auparavant, la planète terre était complètement recouverte de volcans qui avaient tendance à libérer de la vapeur d’eau et des gaz dans l’atmosphère. Il s’agit principalement du chlore et du soufre.
Des centaines millions d’années plus tard, lorsque les océans se formaient par la condensation d’une infime partie de la vapeur d’eau provoquée par la formation de notre planète terre, ces gaz se sont dissous évidemment dans les océans sous forme de sulfate pour le chlore et soufre.
Ainsi, on peut donc compter 78 % de sel dans la mer. L’érosion due à l’action des eaux pluviales ou des roches silicatées résulte des 22 % d’autres ions – sodium, potassium, calcium, et magnésium dans l’eau de mer. Ce processus continue aujourd’hui et on peut faire une estimation de 2 milliards de tonnes d’ions qui sont transportés annuellement par les rivières et les fleuves jusque dans les mers et les océans.

Un bon équilibre du cycle

Au vu de tout ce qui a été mentionné plus haut sur l’apport du sel dans la mer chaque année, l’on pourrait se demander comment la salinité des mers peut-elle rester en constance parfaite depuis 450 millions d’années ? Eh oui ! La réponse est très simple : les apports sont compensés par les pertes. Il est nécessaire de savoir que la forte présence d’argile dans la mer absorbe considérablement le potassium. Quant aux calciums, ils sont récupérés en grand nombre par des organismes marins avant qu’ils puissent former des sédiments calcaires.

Pour ce qui concerne le magnésium et sodium, ils sont pris aux pièges dans les dorsales océaniques. En effet, on constate l’infiltration de l’eau en permanence dans le plancher océanique avant d’être rejetée par les cheminées hydrothermales. Or, lorsque l’eau touche considérablement la chaude lithosphère, cette eau salée permet de concéder ces ions magnésium et sodium aux roches océaniques basaltiques. Tout ce processus permet de former un cycle parfaitement équilibré.

Leave A Response »