Pourquoi partir à la découverte de l’Algérie ?

redaction 14 mars 2017 0

Le pays n’est pas la destination la plus touristique du continent africain. En effet, l’Algérie attire beaucoup moins que des pays comme le Sénégal, le Kenya ou encore l’Afrique du Sud. Et pourtant, ce pays regorge de trésors à découvrir et de paysages époustouflants, sans oublier la gastronomie et les pâtisseries connues dans le monde entier.

Les paysages incroyables de l’Algérie

Entre le désert, les montagnes et le bord de mer, l’Algérie offre une diversité naturelle peu commune. Le vaste pays comporte des paysages exceptionnels et des contrées infinies. Parmi les incontournables, il faut prévoir un trek dans le désert ou aux portes du désert pour découvrir cette sensation unique de sable à perte de vue, de chaleur pouvant être écrasante, d’oasis… sans oublier les hommes du désert, le Sahara, à l’hospitalité légendaire.

Des villes chargées d’histoire

De nombreux Français, de part l’histoire du pays, sont liés ou proches de l’Algérie. En visitant ses villes et ses cités, on découvre une richesse incroyable d’arts et d’architectures, mais aussi d’histoire, de tradition et d’authenticité.

Impossible de ne pas s’arrêter à Alger pour flâner dans les ruelles de la casbah, de visiter Oran, la deuxième ville du pays, ou encore Annaba et Sétif, de profiter du littoral à Bejaia…

C’est une destination authentique où la tradition de l’accueil reste forte.

Une destination bon marché

L’Algérie est en effet une destination peu onéreuse. déjà, elle est vraiment voisine de la France, du coup les liaisons ne coûtent pas très cher. Que l’on opte pour une traversée en bateau ou un vol, les billets sont largement abordable,s comparés à d’autres pays africains. Sur place, le coût de la vie est également inférieur à celui de la France. C’est donc l’occasion de se faire plaisir : programmer des excursions dans le désert, réserver l’un des meilleurs hôtels à Oran, s’offrir une petite thalasso ou une séance bien-être, et surtout un bon restaurant !

Leave A Response »