Pourquoi passer le permis bateau ?

redaction 4 avril 2018 0

Permis bateau : les informations à connaître le concernant

permis bateau
Vous venez d’acheter un bateau et vous voulez le piloter vous-même ? Dans ce cas, les informations présentées dans cet article vous intéressent sûrement. En effet, ce guide vous permettra d’en savoir davantage sur le permis bateau.
Est-il possible de piloter un bateau sans permis ?

La réponse à cette question est « oui », à condition que l’appareil ne dépasse pas les 6 CV. Dans le cas contraire, il est indispensable de disposer d’un permis selon le type de bateau. Si ce dernier dépasse les 6 CV et qu’il est doté d’un moteur, le pilote doit avoir un permis côtier ou un permis hauturier. Un permis fluvial est indispensable si le bateau fait moins de 20 m, sinon, il faut avoir un permis fluvial grandes eaux. Ceux qui ont un jetski de plus de 6 CV doivent également avoir un permis adéquat. À titre d’information, vous n’avez pas besoin d’un permis si vous naviguez à bord d’un voilier pour explorer la mer, un lac ou un bassin. En revanche, l’autorisation en question est incontournable si vous vous aventurez sur une rivière ou un fleuve.

Zoom sur les différents permis existants

Comme vous avez pu le constater, il existe différents types de permis bateau. D’abord, il y a le permis côtier. Celui-ci permet de naviguer en mer et sur les lacs du jour comme de nuit tant que la distance ne dépasse pas les 11 km d’un abri terrestre. La puissance du moteur ne compte pas. Ensuite vient le permis hauturier. Il donne l’opportunité de se balader en bateau sur un lac ou des plans d’eaux fermés sans limites de puissance motrice. Enfin, il y a le permis fluvial et le permis fluvial grandes eaux. Le premier est indispensable pour piloter un bateau de plaisance à moteur mesurant moins de 20 m sur des eaux intérieures. Le deuxième, quant à lui, convient si l’appareil mesure plus de 20 m.

Permis bateau : focus sur les épreuves.

L’épreuve pour l’obtention d’un permis bateau se divise en deux parties bien distinctes. Primo : la partie théorique. Le candidat doit répondre à 25 questions portant sur les pictogrammes, les côtes et les plages, les signaux, les normes de sécurité, les organisations de sauvetage en mer… L’intéressé ne doit pas faire plus de 4 erreurs en replissant ce Questionnaire à Choix Multiples. Secundo : la partie pratique. Celle-ci consiste à évaluer l’intéressé sur son aptitude à garantir la sécurité du bateau. Elle se focalisera également sur sa connaissance des responsabilités, sur sa capacité à maîtriser parfaitement le pilotage de l’appareil, sur les différentes manœuvres, etc. À titre d’information, un épreuve théorique d’une durée de une heure et demie est aussi indispensable pour le permis mer hauturier.

Leave A Response »