Pourquoi et comment surveiller son système cardiaque ?

redaction 6 mars 2017 0

Le cœur est l’organe central et vital de notre corps. Sans lui, nous ne vivons pas. Pourtant, nous le mettons chaque jour à rude épreuve. L’Alcool, le tabac, la pollution, les produits chimiques, les médicaments, ou encore le café sont autant de facteurs de dégradation de son état. Le meilleur moyen de le préserver reste une bonne alimentation, une hygiène de vie saine, ainsi que la pratique d’une activité sportive régulière.

Prévenir les maladies et les accidents

Les sujets d’un certain âge ou ceux qui ont déjà présenté des troubles du système cardiaque doivent être surveillés régulièrement par des médecins spécialistes en cardiologie. Une série d’examens permettent de mesurer son activité à plusieurs niveaux pour vérifier, le rythme et l’intensité des pulsations. Chaque année, ces visites de prévention permettent de détecter des problèmes de santé ou des malformations plus tôt et augmentent les chances de réussite des traitements. Elles contribuent également à réduire le taux d’infarctus du myocarde par exemple ou d‘insuffisance cardiaque.

Des examens non invasifs

Le premier d’entre eux, l’électrocardiogramme (ECG) permet de mesurer l’activité électrique du cœur. C’est l’examen le plus classique et les appareils de mesures se posent sur la peau. Parfois, les symptômes ne se produisent que lorsque l’on bouge beaucoup. Les tests à l’effort permettent donc d’avoir une visibilité sur une personne en mouvement. Enfin, certains patients nécessitent d’être observés sur une durée d’un à deux jours grâce à un ECG porté en permanence qui va réaliser des relevés fréquents.

Des examens complémentaires

Des scanners peuvent être prescrits dans certains cas, mais présentent l’inconvénient d’offrir une mauvaise visibilité. Par contre, selon un cardiologue spécialisé dans les maladies coronaires dans l’Aude, une coronarographie est un geste plus invasif qui donne une vision plus précise de l’état de santé du patient. À l’aide d’une sonde, on remonte de l’artère fémorale jusque là coronaire. En injectant un produit de contraste, il est possible de déceler un rétrécissement par exemple. Le médecin peut pratiquer dans ce cas à une angioplastie pour y remédier. D’autres examens comme le doppler peuvent également être prescrits.

Leave A Response »