Pourquoi la pince-monseigneur s’appelle-t-elle ainsi ?

redaction 17 août 2016 0

Pourquoi parle-t-on de pince-monseigneur ? Quelle est l’origine de ce nom qui étonne plus d’un ? Qu’est-ce qui justifie une telle appellation ? Voilà autant de questions que suscite certainement le nom « pince-monseigneur ». Il est important de connaitre le sens exact ou la raison principale qui justifie cette appellation.




Lorsqu’on parle de pince-monseigneur, on parle d’un outil très utilisé par les bricoleurs. Il est sous une forme de levier en acier avec une extrémité recourbée. Il est très résistant et plusieurs artisans s’en servent dans leur travail. Mais, la pince-monseigneur est aussi le meilleur allié des cambrioleurs. C’est d’ailleurs cette utilisation qui lui a valu ce nom.

Son nom vient de son utilisation

La pince-monseigneur est un outil dont se servent les cambrioleurs pour forcer toutes les portes. Ce nom peut être divisé en deux à savoir pince et monseigneur. En effet, le mot « monseigneur » est utilisé pour désigner une personne de rang très élevé.

Cette catégorie de personnes était très respectée dans la société qu’aucune faveur ne leur était refusée. Il s’agit en général des princes, des archevêques et d’autres personnes très distinguées et très respectées. La société voyait très mal qu’on refuse quoi que ce soit à ces personnages. Ils pouvaient donc accéder à tous et rien ne leur était refusé. Ainsi, on pouvait affirmer que toutes les portes s’ouvraient devant ces éminentes personnalités.

De la même manière, toutes les portes s’ouvrent avec une pince-monseigneur. Cet outil permet de débloquer les loquets, les chaînes, les cadenas, etc. Plus aucune porte ne résiste devant une pince-monseigneur comme c’est le cas avec un monseigneur.

Monseigneuriser ou crocheter une porte

La création du thème pince-monseigneur a été suivie par le verbe « monseigneuriser » qui veut dire « crocheter une porte ». Néanmoins, on ne l’utilise plus depuis quelques années. En plus, cet outil ne sert pas seulement au cambriolage bien que ce soit cette utilisation qui ait donné ce nom et qu’il est impossible de parler de pince-monseigneur sans parler de son usage dans les cambriolages. Il faut noter pour finir que ce nom « pince-monseigneur » est reconnu et validé par l’Académie française.




Leave A Response »