Pourquoi avons nous les oreilles qui sifflent (bourdonnement) ?

redaction 19 août 2016 1

Acouphène ou bourdonnement des oreilles : les raisons

Des sifflements ou genres bourdonnements dans l’oreille ? Vous n’êtes pas la première personne à qui cela arrive. Vous ne serez pas non plus le dernier chez qui cette expérience assez perturbante éveille la curiosité. Bien au contraire ! De nombreuses approches permettant d’expliquer tant bien que mal ce sifflement ont été apportées. Et pourtant, si étrange soit-il, ce phénomène a bien un nom : l’acouphène.





oreilles qui sifflent

Le sifflement d’oreille phénomène vu d’ailleurs

Sans raison, il arrive que les oreilles d’une personne se mettent à siffler. Le phénomène était alors attribué à des raisons diverses selon qu’il fasse intervenir l’oreille droite ou gauche. Ainsi, une sensation auditive gauche anormale était due au fait qu’on disait du bien de la personne. Lorsqu’il s’agissait par contre de l’oreille droite, c’était parce que l’intéressé était victime d’une calomnie. De cette explication est même née l’expression « avoir les oreilles qui sifflent ».

Selon une autre version, avoir l’oreille gauche qui siffle annoncerait un danger imminent. Dans le cas de l’autre oreille, ce serait plutôt la preuve de l’existence d’une personne jalouse de la victime. Tout comme ses différentes versions, il existe de nombreuses autres raisons, variant d’une région à une autre. Toutefois, l’une d’elles, mentionnant des dysfonctionnements physiologiques ou des causes externes, a été jugée plausible.

L’acouphène : qu’est-ce que c’est réellement ?

Bien avant de détailler les raisons et les typologies d’un acouphène, il convient de rappeler ce que c’est en réalité. Il s’agit en effet d’un bruit perçu dans une ou deux oreilles, sans présence de stimulus extérieur. Ainsi, selon le cas, les victimes entendent un genre de bourdonnements, de craquements, de bruissements, de sifflements, de grésillements ou de tintements. Les nuances variant d’un son grave à une tonalité aigüe.

En fonction de leur origine et manifestation, les acouphènes sont classés en deux catégories. La première, celle des subjectifs, est assez fréquente après 50 ou 60 ans. Elle se manifeste par des sons fantômes qui ne sont en réalité qu’une imagination des personnes qui les entendent. Les acouphènes objectifs quant à eux sont très rares. Pouvant être entendus par une personne extérieure, les bruits qui en découlent sont liés à un problème interne de la victime. Il peut donc être causé par une anomalie de l’organe de l’audition, d’une malformation vasculaire, ou une contraction musculaire.

La durée de perception est elle aussi variable. Certaines personnes sont donc sujettes à des sifflements passagers ou de courte durée, tandis que d’autres se plaignent d’une permanence ou une récurrence. Dans ce dernier cas, il n’est pas rare que les victimes se plaignent de douleurs d’oreilles, de troubles du sommeil ou de baisse de l’audition.

Explications et origines des sifflements d’oreilles

La sensation auditive anormale due à l’acouphène peut survenir progressivement ou brutalement suite à une atteinte physique de l’oreille. Il s’agit donc du symptôme d’un traumatisme sonore ou d’une lésion généralement occasionné par des décibels trop élevés. L’oreille y ayant été soumise pendant les concerts, les fêtes ou d’autres évènements particulièrement bruyants.

Habituellement, le cerveau est chargé de filtrer tout signal provenant de l’oreille. Mais lorsque celui-ci est soumis à niveaux sonores très élevés, il survient une lésion de certaines cellules et un dysfonctionnement vasculaire auditif. Le signal transmis à l’oreille se trouve alors erroné et interprété comme des bruits environnementaux par le cerveau.

En dehors de l’exposition prolongée au bruit, de nombreux facteurs favorisent l’apparition d’une oreille qui siffle. C’est le cas entre autres d’une infection auditive, de l’usage de certaines drogues, ou de la perte d’audition causée par un vieillissement naturel de l’oreille. Ce bruit psychosomatique peut être aussi dû à une grippe, une hypertension artérielle, un choc psychologique, un bouchon de cérumen, une insuffisance circulatoire ou le stress. Il fait préciser que toute autre affection ayant d’incidence sur le conduit auditif est susceptible de créer des sifflements d’oreille.

Conseils et mesures préventives à prendre




Permanent, passager, intermittent ou continu, un acouphène est une situation particulièrement désagréable pour qui en est la victime. Lorsqu’il est dû à un bref traumatisme sonore, le sifflement a tendance à disparaître sous une durée de 24 h maximum. Toutefois, il arrive que les différentes activités (quotidiennes, personnelles, scolaires, professionnelles, etc.) et même la santé des personnes en soient affectées.

Il serait donc plus sage de ne pas se cantonner aux explications produites plus haut. Consulter un spécialiste en oto-rhino-laryngologie serait, au contraire, la meilleure solution pour déceler la principale cause de cette perturbation auditive. Si problème il y a, un traitement adapté, allant des anti inflammatoires à la chirurgie, vous sera alors proposé.

Et vous ? avez-vous déjà eu les oreilles qui sifflent ou un bourdonnement ?

Enregistrer

One Comment »

  1. Christian vendette 11 février 2019 at 20 h 35 min - Reply

    Sa sifle à journée longue

Leave A Response »